biographie

IMG_5315_Facetune_29-07-2021-19-39-25.HEIC

Photo de Benjamin Lecarpentier

FILMOGRAPHIE

2015 : Pourquoi mon fils ?

2016 : Say Something Alice

2017 : Le Conte des Borg

2021 : Rendez-vous avec Diego

Dès mon plus jeune âge, je commence à filmer les copains du quartier

et faire des bêtises à leur côté, accompagné de mon premier caméscope pour ne rien rater. Je me rends compte que je peux alors immortaliser des moments de vie. Je suis fasciné par le temps qui passe, la vie, la mort, dès mon adolescence. L’envie de raconter des histoires se fait sentir en moi. Comme une rage qui bouillonne.

Je veux filmer à toute allure, presque sans réfléchir. C’est ainsi que l’insouciance de l’adolescence fait surface.

 

Je grandis, et plus le temps passe et plus les caméscopes sont nombreux à défiler jusqu’à arriver à des caméras qui captent au mieux ce que j’ai envie de raconter. Des histoires plus sincères, qui me ressemblent, qui commencent à définir l’homme que je suis et que je m’apprête à devenir.

Créer des univers infinis qui permettent de rassembler des gens devient vite vitale. Me voilà certain ; plus tard, c’est réalisateur que je veux être.

 

Cette douceur amère de la vie m’inspire au plus profond de mon être et m’amène à écrire sans relâche de nombreux scénarios avec une poésie qui se détache toujours en arrière fond.

 

Adolescent, il m’était impossible de rester assis plus de 5 minutes sur une chaise à écouter un professeur. Du coup, forcément, un choix s’impose. Je veux vite mettre le pied à l’étrier et me voilà parti du lycée à 17 ans, sans diplôme, en quête de rêve, et de cinéma.

Mais toutes ses belles ambitions sont souvent teintées de doute, me voilà dans la réalité.

 

C’est avec force et conviction, que j’essaye de trouver des comédiens qui me ressemblent, qui ont des choses à dire, ainsi qu’une équipe technique sensible et aussi perfectionniste que moi, pour former des œuvres qui vont pouvoir émouvoir et parler aux gens.

 

Selon moi, avec le recul que j’ai pu avoir, je pense qu’un film fait avec amour et sincérité, ne peut que fonctionner, le spectateur ne pourra que le ressentir. On peut tricher des millions de fois au cinéma, mais si on le fait dans de mauvaises conditions, sans la même envie et entouré de personnes qui ne nous ressemblent pas, nous aurons un résultat qui ne sera pas à la hauteur et qui ne fonctionnera tout simplement pas. Comme un peu pour tout au final me direz-vous. Tiens, la maturité pointe le bout de son nez. La recette magique, ne serait-elle pas désormais l’amour ?

Je le pense.

 

Aujourd’hui, âgé de 26 ans, je veux continuer de m’amuser à faire des films, comme aurait fait l’enfant de 10 ans qui sommeille sans doute toujours en moi.

C’est enraciné dans mes terres catalanes, que je souhaite mettre en valeur mon beau pays catalan à travers des films qui me ressemblent,

mais qui ne se définissent pas dans un genre précis, mais qui ont cependant la même envie ; celle de vous faire partager des émotions fortes, intenses, et que cette expérience soit des plus mémorables !

Lucas